WILL REMOVE THIS SITE IF PROVEN WRONG

 

 Home

 Articles

 Op-ed

 Authors

 FAQ

 Leaving Islam
 Library
 Gallery
 Comments
 Debates
  Links
 Forum

 

  Arabic

عربي

  Chinese
  Czech
  Dutch Forum
  Français
  German
  Indonesian
  Iran Page
  Italian
  Polish Forum
  Spanish Forum

 

 

CONFONDRE LE NARCISSISME MUSULMAN.

 How to Deal with Muslim Bullies. Ali Sina.

 

Lettre ‘’d’Apostat’’.

Salut Ali,

Je t’admire. Ce que tu dis possède une grande intériorité spirituelle, comme si tu étais la Voix de la conscience divine elle-même. Par contre, j’ai l’impression que ton approche de la problématique musulmane est trop intellectuelle pour rejoindre la grande masse des gens. Les libres-penseurs et intellectuels ne forment qu’une infime minorité dans toute société, sans compter que l’Islam n’encourage aucunement la libre circulation des idées.  

J’aimerais suggérer la création d’un nouveau site, basé sur une meilleure appréhension de la mentalité musulmane. Ce site définirait Mahomet comme l’anti-Christ, le prophète maudit, personnification de Satan. Cela m’apparaît d’autant plus réaliste que Dieu symbolise la conscience et Satan, ce qui perturbe cette conscience en déroute vers l’anarchie. Les gens ordinaires privilégient des abstractions simplistes, voire des idoles, pour s’y entendre.  

Alors, pourquoi ne pas prendre le taureau par les cornes et combattre la perfidie par son pareil ? Après tout, le diamant taille le diamant. Je désire épauler la bonté et voir à son triomphe. Le Dharma (rectitude, droiture) est plus important que l’ego et ses justifications, voilà ce que l’Hindouisme enseigne.  

Laisse-moi savoir ce que tu en penses.

Amitiés.

L’Apostat.

 

 

 

   

Cher ‘’Apostat’’ :

Je suis quelqu’un d’ordinaire, trop heureux de pouvoir s’exprimer, tout en permettant à d’autres de le faire. Pense à moi comme cet enfant dans un magasin de sucreries et bonbons. Je ne suis pas plus la voix de la conscience de Dieu que tu n’es réellement un apostat. Je suis la voix de ma propre conscience, comme tu es un Hindou prétendant être un apostat. D’innombrables lettres semblables encombrent mes filières et me font perdre un temps fou à trier les véritables témoignages d’apostasies de ceux qui sont authentiques. Il s’agit de fourberies, souvent d’origine Hindou, dont je me passerais volontiers.  

Je ne suis donc pas la conscience divine, par contre j’aime à suivre ‘’religieusement’’ la voix de ma propre conscience qui me dit de ne pas combattre le mal par d’autres maux. Comme si l’on pouvait combattre la noirceur par l’obscurité en l’épaississant plus encore. Combattre le feu par le feu est une piètre analogie. Les feux de forêts sont éteints lorsque de petits feux autours font que le feu principal rencontre une zone qu’il ne peut plus consumer. C’est l’eau qui éteint le feu par son contraire. Deux mensonges, tout comme deux erreurs, ne totalisent pas une vérité.  

La violence n’est pas endiguée par la violence mais par une force supérieure provenant d’une direction opposée. Tendre l’autre joue, pacifique, présuppose que la partie adverse est raisonnable, suivant le principe que la bonté l’emporte en définitive. Ce petitio principii repose sur une prémisse erronée aboutissant à des conclusions d’autant fallacieuses. La nature ne différencie pas entre le bon et mauvais, elle répond à la force des choses. Le principe de l’Ahimsa préconisé par Gandhi, la non-violence active, ne peut fonctionner que si l’adversaire est civilisé, comme les Anglais à qui il s’opposait. L’Ahimsa ne réussit que là où on rencontre un certain degré d’altruisme et de démocratie. En guise d’exemple, si les Palestiniens avaient optés pour cette forme de combat contre Israël, ils l’auraient certes emportés il y a longtemps. Ils ont choisis la confrontation violente avec les résultats que nous connaissons. Lorsque leurs autorités ont opté pour la négociation, des résultats tangibles ne se sont pas fait attendre.  

L’ahimsa n’aurait pu donner de résultats positifs face à un Saddam Hussein où des Talibans, il n’aurait aucun effet en Iran, en Syrie où en Corée du Nord. L’ahimsa ne peut être efficace devant des dictatures construites sur le sang versé par des millions de gens. Le pacifisme est la pire de toutes les méthodologies pour confronter le despotisme. Mais, chaque situation est différente et, pour vaincre, il faut connaître les faiblesses de l’ennemi. La faiblesse des gens sains d’esprit réside dans leur tolérance, alors que celle des narcissiques se retrouve dans leur lâcheté.  

Certaines personnes sont pathologiquement narcissiques. Il s’agit d’un désordre émotif détruisant l’empathie chez leurs victimes. Cette aliénation fait que le narcissique peut vous détruire sans éprouver aucun remord. Mahomet était un tel narcissique et, par extension, ses fidèles héritent de ce travers, dès qu’ils se fondent sur ses exemples. Voilà pourquoi apaiser les musulmans n’a jamais adoucit leurs mœurs, tout au contraire cela consolide leurs résolutions.  

Il faut saisir que la conscience narcissique n’est pas plus évoluée que celle d’un enfant ou que celle des animaux. Les enfants comme les animaux n’ont aucune notion d’équité : ils ne comprennent bien que le pouvoir. Ils ne saisissent bien que le rapport dominé/dominant. Un chien n’obéit pas à la gentillesse et à la raison, il obéit à l’autorité qu’il perçoit en vous. Il répond aux ordres de celui qu’il identifie au leader de la bande. Tous les entraîneurs de chiens savent que pour dresser l’animal, il faut établir un tel rapport d’autorité. Le chien respecte, répond, obéit et adule en fonction de cette récognition instinctive.  

La nature voue la faiblesse à sa perte. La compassion, propre aux humains, est ignorée par la nature et les animaux l’interprètent telle la détresse d’une proie. Cette compassion est une caractéristique humaine, une qualité spirituelle unique aux humains qui se sont élevés au-delà de leurs natures bestiales. Même les enfants n’ont pas de notion innée de cette compassion. Pour qu’elle éclose, il lui faut le sol fertile d’émotions évoluées. Cette qualité, innée, spirituelle, est toute absente chez les narcissiques. Leur compassion se limite à leur meute, à leur propre clan.  

La conscience des grands narcissiques demeure au niveau de celle des enfants et des animaux. Je heurte ici sans doute ce qui est politiquement correct mais le fait vérifiable est qu’il faut traiter les Musulmans comme des enfants ou des animaux : gentiment mais avec fermeté. Je ne prône pas ici l’usage de la violence ou de comportements abusifs. Le Musulman est, intellectuellement, aussi intelligent que vous et moi. C’est au niveau des émotions que les carences se manifestent. Tout comme les enfants, ils doivent être traités avec gentillesse sans pour autant céder à tous leurs caprices. Le problème c’est que les Musulmans en arrivent à la capacité de détruire l’humanité. On se brûle à trop vouloir jouer avec le feu.  

Nous protégeons les animaux dangereux, en autant qu’ils ne menacent pas directement notre vie, mais nous ne les laissons pas nous dominer. Il faut agir de même envers les Musulmans et répondre vigoureusement à leurs charges, sans transgresser les limites de la modération. Il faut comprendre que la mentalité narcissique interprète tout en terme de dominé/dominant : les bêtes de proie vont ainsi s’attaquer aux plus faibles éléments d’un troupeau et la peur, que leur odorat transmet, les guide en ce sens.  

Il y a quelques jours à peine, une organisation  islamique exigeait du gouvernement danois qu’il présente des excuses officielles, en rapport avec la publication de cartoons, qu’un journal se payant la tête de Mahomet (le Jyllands-Posten) avait publié. L’organisme menaçait le Danemark d’un appel au boycott adressé aux 51 pays musulmans du monde. (--référence au bas).  

Il s’agit-là d’un bluff éhonté. Ces pays ne sont aucunement unis et ne le seront jamais. Les Musulmans aiment grogner et montrer les dents mais ils n’attaqueront que s’ils sentent votre faiblesse. Il n’y a rien comme suinter de peur pour inciter un animal sauvage à vous attaquer. Il ne le fera pas s’il pressent votre supériorité et que vous le confronter. Voilà comme les choses vont en réalité : En Chine, les musulmans se tiennent tranquilles parce qu’ils savent à qui ils ont affaire. Le gouvernement chinois les tient au doigt et à l’œil et les musulmans vont au pas.  

Un rapprochement, plus adéquat, serait celui avec les gens en détentions. L’Islam prêche un crime, organisé, contre l’humanité ; le Coran les incite au terrorisme, à la duperie. Les prisonniers ont des droits, qu’il faut respecter, mais si vous relâchez le contrôle exercé sur eux en leur accordant trop de permissivité, en donnant trop de lest, des émeutes éclateront. Ils font s’enhardir, au fur et à mesure de vos concessions, jusqu’à vous égorger.  

Le psychologue Sam Vaknin, l’auteur de ‘’Malignant Self Love’’ écrit : ‘’Les narcissiques seront aisément intimidés, dus à leur couardise. Ils sont facilement terrassés par les mêmes arguments qu’ils utilisent envers les autres. Pour les confondre, il suffit d’agir tel un miroir : s’il est critique, cynique, humiliant, il faut lui répondre de même en utilisant un langage aussi cru que le sien. Voilà la seule manière de lui faire entendre raison. Confronté au reflet de lui-même, le narcissique bascule. Ce taureau prit par les cornes fera amende honorable ; sa cruelle misanthropie, son cynisme amer, se métamorphosera dans l’exagération contraire et le voilà charmant, attentionné, délicat.’’    

Pour ce qui est des musulmans, répondre par des erreurs à leurs subterfuges ne conviendra pas. Ils sont rationnels mais émotivement retardés. Nous ne pouvons répondre au terrorisme, dispensé par la doctrine musulmane, au pair. La noirceur cède à la lumière et le mensonge se dissout par la vérité. La bonté ne saurait se propager par des moyens désavouables, la fin ne justifiant pas les moyens. Puisque la droiture ne peut tolérer d’exceptions à sa règle, nous ne devons pas déborder dans l’inexcusable.  

 

http://www.brusselsjournal.com/node/616

http://www.faithfreedom.org/Gallery/28.htm

Note : pour les autres références Internet anglaises, voir la version originale.

 

 

 

 

 

 

 

 

Home     Articles     Op-ed     Authors      FAQ     Leaving Islam     Debates     Library     Gallery     Comments        Links              Forum

 

 

  ©  copyright You may translate and publish the articles in this site only if you provide a link to the original page.